Histoire

Le Parti Action Longueuil est fondé en 2009 à l’initiative de citoyens et citoyennes regroupés autour de la première cheffe, Caroline St-Hilaire.

Cette initiative est issue de la volonté de militants et militantes de proposer une alternative sérieuse au Parti municipal de Longueuil (PML) qui est alors au pouvoir depuis plus de 25 ans à Longueuil.

La formation propose une plateforme axée sur l’éthique et la transparence, le développement durable et le rayonnement culturel. Son slogan « Remettre la ville au service de son monde » se veut un appel à davantage de proximité et à un meilleur arrimage entre les besoins et les attentes des citoyens et la qualité des services offerts. Action Longueuil veut transformer le paysage politique de Longueuil dans le contexte de la Commission Charbonneau, en modernisant certains héritages des fusions municipales et en jetant les bases d’une nouvelle vision pour la ville.

En novembre 2009, Caroline St-Hilaire devient la première mairesse de l’histoire de Longueuil. Lors son premier mandat, l’équipe d’Action Longueuil redresse les finances municipales, crée la Table des maires de l’agglomération, dote la ville d’un Bureau de la culture, d’un Conseil des arts et du Bureau du Protecteur du citoyen. Le nombre de conseillers municipaux à l’Hôtel de ville est réduit et ils doivent respecter un nouveau Code d’éthique et de déontologie. L’accès au transport en commun hors des heures de pointe est offert gratuitement aux citoyens de 65 ans et plus et la Ville obtient le statut de Municipalité amie des aînés (MADA).

Lors de l’élection suivante, la mairesse sortante et son équipe proposent « Une ville encore plus humaine, plus efficace et plus affirmée ». Action Longueuil remporte une éclatante victoire avec l’élection de 13 conseillers sur 15, entraînant la disparition du PML au passage. Caroline St-Hilaire obtient 87% des votes pour le poste de mairesse. Avec son équipe majoritaire, elle propose sa vision du développement du futur centre-ville, déploie un Centre de service aux citoyens (311), fait adopter une Politique familiale, une Politique en saines habitudes de vie ainsi qu’une Politique de l’Habitation et du logement social. Longueuil est aussi l’hôte de la 49e finale des Jeux du Québec et de la 1ère édition du Marathon SSQ.

En février 2017, la mairesse Caroline St-Hilaire annonce son retrait de la vie politique. Une investiture se tient dans les semaines suivantes afin que les membres d’Action Longueuil se dotent d’un nouveau leader. Madame Sylvie Parent, conseillère depuis 2009, devient officiellement cheffe du parti lors d’un vote tenu auprès de plus de 600 membres.

S’engageant à continuer le travail amorcé par Action Longueuil, elle remporte l’élection en novembre 2017 et devient la seconde mairesse de l’histoire de Longueuil. En plus du développement de la vision centre-ville, Sylvie Parent s’attarde à mettre en œuvre de nombreuses réalisations malgré un contexte politique complexe alors qu’elle est en situation minoritaire durant tout le mandat. Parmi celles-ci, il convient de souligner la construction future du Complexe aquatique de Longueuil, l’adhésion à la Société d’économie mixte de l’est de la couronne sud (SÉMECS), le Budget participatif, l’adoption de la Politique d’agriculture urbaine, le Portail citoyen, la création d’un Bureau du développement social et communautaire, la Vision 2025 de transport en commun et le Lien électrique est-ouest (LÉEO).

En février 2021, la mairesse Sylvie Parent annonce qu’elle ne sollicitera pas de nouveau mandat lors de l’élection à venir. Quelques semaines plus tard, Tommy Théberge, candidat en 2009 et conseiller depuis 2017, est nommé chef intérimaire.

Inscrivez-vous à l'infolettre